Ninja Dream

Acte I : Des bandits maîtrisant les arts ninjas se sont attaqués à Kumo et s'en prennent maintenant à Oto et Iwa. Qui sont-ils réelement et que recherchent-ils ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un séjour à l'hôpital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Un séjour à l'hôpital   Dim 8 Mar 2009 - 21:31

Tshiki rentrait au village après un échec dans la recherche du camp ennemi. Il était blessé à l'épaule et sur ses deux bras, de plus il était complètement vidé de chakra. Il avait donc envoyé celui qui l'avait accompagné dans la recherche, Zoku, pour mettre un bandit dans les prisons du palais pendant que lui-même allait à l'hôpital. Même s'il n'avait trouvé aucune trace d'un quelconque campement, le Ketsueki ne se faisait pas de souci car la défense était bien organisée : si les brigands attaquaient, ils seraient vite repoussés. Il arriva donc à l'hôpital dans la rue commerçante du Nord de la ville et dés qu'on eut aperçut ses bras sanguinolants percés de senbons, on l'accueillit dans une salle de soin. Les médecins firent très vite et Tshiki ne ressentit pas de douleur lorsqu'on lui ôta les sept senbons. Un des médecins le prévint de ne pas repousser le genjutsu puis passa sa main devant les yeux du Kage qui s'endormit aussitôt. Pendant son sommeil, on referma les plaies après les avoir désinfecté, puis on les fit cicatriser, tout cela par le chakra. Oto était un village qui avait beaucoup développé la médecine. Moins que Kiri, certes, mais les ninjas médecins du son étaient réputés dans chaque village ninja. Ainsi le travail sur Tshiki fut parfait et il ne portait plus de trace physique de ses blessures, quant à la douleur, elle était très atténuée. Après une vingtaine de minutes, les chirurgiens se retirèrent et fermèrent la chambre du patient, ils avaient bien travaillé.

C'est après toute l'après-midi de repos que Tshiki ouvrit les yeux. Il était en pleine forme et devait partir d'ici. Lorsqu'il sortit de la chambre, personne ne le retint car tous savaient qu'il avait des responsabilités à tenir. Alors il sortit du bâtiment dans une grande blouse verdâtre et courut chez lui en s'en appercevant. Le quartier était toujours évacué mais Tshiki se dit que ce n'était plus nécessaire désormais... Il ferait rentrer les gens demain, quand il aurait le temps. En attendant, il continua donc l'allée résidentielle de l'Ouest jusqu'à arriver à sa belle maison, dont la porte était toujours en morceaux.

Suite ici

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神


Dernière édition par Tshiki Ketsueki le Jeu 4 Mar 2010 - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: "Nous chutons pour apprendre à mieux nous relever."   Ven 1 Jan 2010 - 19:38

Suite de

La journée de Tshiki avait été plus que chargée, son retour au village n'était pas de tout repos. La veille au soir, il avait été attaqué et blessé dans sa propre maison et avait dû passer la nuit chez une voisine qu'il connaissait et qui l'avait soigné. Dés le matin il avait fait évacuer son quartier de peur qu'une nouvelle attaque n'ait lieu. Il avait ensuite organisé la défense du village pendant la matinée et était parti à la recherche du campement des agresseurs accompagné d'un autre chuunin pendant la matinée. De nouveau blessé, cette fois encore plus gravement, il avait dû venir à l'hôpital pour être soigné et y était resté toute l'après-midi. Le soir il aurait dû repartir en expédition hors du village avec deux chuunins mais avait rencontré des ennemis à la porte Est du village. Il avait de nouveau épuisé en totalité sa réserve de chakra mais n'avait cette fois-ci pas été blessé. Il venait maintenant passer la nuit à l'hôpital car son organisme avait été bien trop solicité.

En arrivant dans le bâtiment, le kage fut immédiatement prit en charge et on lui attribua une grande chambre. Tshiki ne pensait pas cela nécessaire mais on lui expliqua bien vite la situation : pour qu'il puisse un jour profiter de la totalité de sa force, il ne devait plus utiliser son chakra jusqu'à nouvel ordre. Actuellement le shinobi ne possédait plus qu'un vingtième de sa capacité de chakra, soit seulement 5%, mais le pire était qu'il ne parvenait plus à en réguler la consommation : son chakra continuait d'affluer et il allait bientôt atteindre 0%, c'est-à-dire l'absence totale : la mort. On lui dit rapidement que lorsqu'il se réveillerait tout serait mis en place, cette chambre sera son nouveau bureau de kage pour au moins la semaine et il n'en bougerait pas. Alors sept médecins entourèrent Tshiki, concentrèrent leur chakra dans leur paume, puis frappèrent chacun leur tour sur l'une des portes de chakra du kage, les fermant toute sauf une. Alors le flux de chakra du kage s'immobilisa, et il s'évanouit dans la minute.


Tshiki se réveilla le lendemain, comme prévu il avait quelques paquets de feuilles administratives sur une longue table de chevet à côté de son lit. Désormais il devait rester se reposer une semaine, mais son chakra n'était plus en danger. En une vingtaine de minutes, le jeune shinobi avait déjà mangé et commençait à remplir les papiers administratifs, son incapacité à bouger était une occasion pour remettre de l'ordre dans le village, ce qu'il n'avait pas le temps de faire lorsqu'il était trop actif. Il signa donc quelques dossiers et reçut les trois gennins qui avaient été promus dans son absence pour les féliciter. Après leur départ il allait recommencer à remplir les documents mais un docteur lui annonça une visite, Tshiki accepta et c'est Arkuz qui fit son entrée.

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神


Dernière édition par Tshiki Ketsueki le Jeu 4 Mar 2010 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Sam 20 Fév 2010 - 20:16

Suite de

Essoufflé après une longue route, Arkuz eut l'occasion de s'allonger dans un matelas dodu de l'hôpital en attendant un infirmier qui exécuta un simple jutsu médical afin que le shinobi ne sente plus rien. Il releva la tête et aperçut un ninja d'Oto, qu'il reconnut grâce à son bandeau frontal.

- Arkuz ? Si vous voulez rendre visite à Tshiki, veuillez me suivre.

Le ninja d'Oto le guida jusqu'à une chambre d'hôpital qu'il ouvrit mais personne n'était à l'intérieur. Il laissa apparaitre une grimace sur son visage et referma la porte.

- Je suis désolé, je ne savais pas qu'il avait bougé, je viens de revenir, il doit être dans son bureau.

Arkuz suivit les indications postées sur les murs qui menaient au bureau de l'Otokage. Il ouvrit la porte et aperçut enfin Tshiki assit sur son lit qui semblait lui aussi se réjouir de le retrouver.

- Tshiki ! J'ai bien cru que j'allais attendre toute la journée. Ton combat s'est-il si mal déroulé ? J'ai moi aussi eu à combattre deux de ces bandits mais je pense qu'ils étaient moins expérimentés que ceux qui t'ont mis dans cet état. Je crois aussi avoir repéré le chef des bandits, je l'ai vu invoqué un fauve dans le village et je l'ai vu par la suite prendre la fuite... Nous n'avons pas pu le poursuivre car ils étaient en supériorité numérique, mais peu importe, je pense qu'Oto s'est bien défendu pour le moment...


Dernière édition par Arkuz Meto le Ven 12 Mar 2010 - 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Dim 21 Fév 2010 - 14:18

Lorsqu'Arkuz pénétra dans la pièce, Tshiki se redressa sur son lit, il afficha un sourire et s'appreta à saluer son compagnon mais ce dernier, sans lui en laisser le temps, récita d'une traite ses dernières aventures. Lorsque le shinobi du nuage eut terminé, Tshiki plaça enfin son "bonjour", puis enchaîna :

- Arkuz, je suis content de voir que tu vas bien, je m'en serais voulu si tu avais été blessé à Oto. Je suis désolé d'avoir à dire ça, mais j'aimerais que tu restes ici, nous avons vraiment besoin de toi dans le village...

Tshiki était anxieux, après tout Arkuz pouvait très bien décider de partir dés maintenant, mais l'Aatokage comptait sur son ami, ils étaient unis depuis l'incident de l'examen. Oto avait besoin d'Arkuz, maintenant.

- En réalité Arkuz, nous soupçonnons une attaque prochaine sur la porte Sud, j'avais donc décidé de t'y envoyer avec un autre chuunin en renfort pour les deux autres chuunins qui sont déjà sur place, si tu es d'accord bien entendu... L'attaque ne sera sans doute pas massive mais il risque tout de même d'y avoir une équipe de quatre, c'est pour cela que j'ai décidé d'avoir autant de ninjas de notre camp là-bas.

L'incertitude était visible dans les yeux d'Arkuz, la situation à Oto était périlleuse et chaque mission risquait d'être dangereuse. Le choix était maintenant entre les mains du shinobi de la foudre, Tshiki, cloué au lit, n'y pouvait rien du tout.

{Si seulement je pouvais encore me mouvoir je n'aurais pas à mettre autant de responsabilités sur le dos d'Arkuz ! Seulement un jour que je suis ici et je me sens déjà ridicule et inutile au plus haut point...}

Tshiki avait une mine abattue, mais il tenta de rester fier devant Arkuz, masqua ses émotions pour faire comprendre à l'autre shinobi que la décision était importante, puis il attendit sa réponse.

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神


Dernière édition par Tshiki Ketsueki le Jeu 4 Mar 2010 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Dim 21 Fév 2010 - 21:11

- Arkuz, je suis content de voir que tu vas bien, je m'en serais voulu si tu avais été blessé à Oto. Je suis désolé d'avoir à dire ça, mais j'aimerais que tu restes ici, nous avons vraiment besoin de toi dans le village...

Arkuz n'avait d'autre solution que d'écouter l'aatokage avec le plus de sérieux possible. Il en profita pour s'asseoir sur une des chaises de la pièce.

{ Je pensais pas aussi bien dire, son état est vraiment piteux, je pensais qu'il pouvait encore bouger. Et ce ton, ce regard, on dirait qu'il a peur que je parte ? Je ne comptais pas du tout repartir dès maintenant, un peu d'exercice ne me fera pas de mal... Il faudra agir avec prudence. }

Etant donné le sérieux de la situation, Arkuz lança un regard intrigué à Tshiki, ne sachant ce qu'il allait lui dire.

- En réalité Arkuz, nous soupçonnons une attaque prochaine sur la porte Sud, j'avais donc décidé de t'y envoyer avec un autre chuunin en renfort pour les deux autres chuunins qui sont déjà sur place, si tu es d'accord bien entendu... L'attaque ne sera sans doute pas massive mais il risque tout de même d'y avoir une équipe de quatre, c'est pour cela que j'ai décidé d'avoir autant de ninjas de notre camp là-bas.

{ Mmh ? Encore au Sud ? Je risque de revoir leur chef qui me paraît très dangereux, cela s'annonce difficile mais je n'ai pas d'autres choix qu'aider Tshiki }

- Très bien, entendu. J'accepte bien entendu, je ne peux laisser Oto, allié de mon village dans cet état. S'il s'agit des ninjas que nous avons croisé, il faudra être très prudent, j'essaierais de faire en sorte que notre mission soit un succès.

Après que Tshiki eut expiré une sorte de soulagement, Arkuz lui demanda quand fallait-il partir et où était le chuunin l'accompagnant.


Dernière édition par Arkuz Meto le Ven 12 Mar 2010 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Dim 21 Fév 2010 - 22:03

Tshiki était heureux de voir que son ami réagissait ainsi, il avait eu quelques doutes mais il venait de comprendre qu'Arkuz était promis à devenir un grand ninja. Désormais le kage devait réfléchir et être aussi utile que possible, il entama donc une explication de la situation.

- Merci Arkuz, je savais que je pouvais compter sur toi ! Depuis avant-hier, Hashoni Rika, un chuunin de ce village, est chargé de la surveillance de la porte Sud avec deux gennins. Cependant les analystes du conseil d'Oto ont, comme je te l'ai déjà dit, soupçonné très fortement une attaque imminente sur cette porte, voila pourquoi il est nécessaire que tu ailles les aider. Tu seras accompagné de... Rentre, Izuka.

Un grand shinobi brun avec des cheveux lui descendant jusqu'aux épaules fit son entrée. Il était habillé de la veste chuunin traditionnelle. Son visage semblait impassible, mais il adressa néanmoins un bref sourire à Arkuz. Il était bien équipé : une ceinture munie de plusieurs parchemins d'invocation, deux étuits à shuriken ainsi que deux étuits à kunaïs, et un sac à dos bombés dans son dos. Il s'approcha d'Arkuz solennellement, et, posant une main sur l'épaule de ce dernier, déclara :

Izuka ~ Bonjour, Arkuz Meto. Je suis honoré de travailler avec un shinobi de Kumo, puissons-nous former une bonne équipe.

Il avait déclaré cela en gardant son même visage impassible, mais une atmosphère chaleureuse se dégageait de lui ; il avait l'air du ninja au grand coeur mais qui avait décidé de vouer sa vie à son village, ce n'était pas le genre de personne avec qui l'ont rigolait, mais ses convictions étaient des plus admirables.

- Izuka est l'un des meilleurs chuunins du village, votre mission n'est en effet pas à prendre à la légère. Arkuz, je vais m'adresser à toi comme à un ninja de mon village, je sais que tu es un bon ninja, mais j'aimerais que tu suives au maximum les directives d'Izuka, il est un modèle pour tout ninja. Tu verras qu'il a des capacités très puissantes, de plus c'est Hashino, son compagnon d'arme, qui est déjà sur place, cependant, tu t'intègreras facilement à leur art, tu comprendras au moment voulu. J'aimerais vous expliquer plus de chose, mais le temps presse, l'attaque pourrait avoir lieu d'une minute à l'autre, alors désolé de vous presser, mais le moment est venu ! Dispersion !

Izuka jeta un coup d'oeil à Arkuz et l'invita à le suivre d'un pas rapide vers la porte. Tshiki relacha sa tension, il était d'habitude un ninja très amical mais il avait apprit à être ferme lorsqu'il le fallait grace à son poste de kage, il espérait que le ninja de Kumo comprendrait qu'il n'y avait rien de méchant envers lui dans ce qu'il avait dit. Lorsque les deux chuunins eurent quitté la pièce, on annonça immédiatement à Tshiki une autre visite. Le kage n'avait pas de temps pour se soucier des deux ninjas, mais il savait de toute façon il pouvait leur faire confiance, Arkuz savait lier des liens facilement, et même si certains n'aimaient pas Izuka, ils étaient tout de même forcés de l'admirer, tout le monde rêvait d'un tel coéquipier.

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神


Dernière édition par Tshiki Ketsueki le Jeu 4 Mar 2010 - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Lun 22 Fév 2010 - 23:04

- Merci Arkuz, je savais que je pouvais compter sur toi ! Depuis avant-hier, Hashoni Rika, un chuunin de ce village, est chargé de la surveillance de la porte Sud avec deux gennins. Cependant les analystes du conseil d'Oto ont, comme je te l'ai déjà dit, soupçonné très fortement une attaque imminente sur cette porte, voila pourquoi il est nécessaire que tu ailles les aider. Tu seras accompagné de... Rentre, Izuka.

Content du compliment que Tshiki venait de lui faire, Arkuz ne put s'empêcher de sourire, en quelque sorte parce qu'il était fier de lui. Cependant ses pensées changèrent lorsqu'il vit entrer Izuka, le grand shinobi d'Oto. Arkuz lui retourna son bref sourire.

Izuka ~ Bonjour, Arkuz Meto. Je suis honoré de travailler avec un shinobi de Kumo, puissons-nous former une bonne équipe.

- Izuka est l'un des meilleurs chuunins du village, votre mission n'est en effet pas à prendre à la légère. Arkuz, je vais m'adresser à toi comme à un ninja de mon village, je sais que tu es un bon ninja, mais j'aimerais que tu suives au maximum les directives d'Izuka, il est un modèle pour tout ninja. Tu verras qu'il a des capacités très puissantes, de plus c'est Hashino, son compagnon d'arme, qui est déjà sur place, cependant, tu t'intègreras facilement à leur art, tu comprendras au moment voulu. J'aimerais vous expliquer plus de chose, mais le temps presse, l'attaque pourrait avoir lieu d'une minute à l'autre, alors désolé de vous presser, mais le moment est venu ! Dispersion !

Sur ces mots, les deux ninjas partirent à bon rythme en direction de la porte Sud, afin de protéger au mieux Oto contre cette attaque.

Izuka ~ Au fait, quel est ton grade ?

- A vrai dire, je ne sais pas trop, genin ou peut-être chunin, les examinateurs de l'examen n'ont pas dit si j'avais réussi l'examen, tout comme Tshiki. Mais ne juge pas mon grade, mais plutôt mon niveau une fois que le combat sera lancé.

Izuka ~ D'accord, et quelles sont tes techniques ? Ton affinité et ta spécialité ?

- Je suis d'affinité raiton et je maîtrise le genjutsu bien que je ne sois pas très doué dans cela.

Izuka ~ Intéressant, tu pourras nous être utile et aider Hashino.

En voyant la tête interrogative d'Arkuz, Izuka lui précisa qu'il s'agissait du chunin déjà présent sur le terrain, comme l'avait dit Tshiki à l'instant.

Izuka ~ Dépêchons-nous, il faut arriver à temps !

{ Oui chef ! Oui chef ! Un vrai robot ce type, j'espère qu'il n'est pas tout le temps comme cela. Enfin bon, l'important est qu'il a l'air fort, et il forme une équipe avec l'autre chunin, ça devrait nous avantager. Pauvre Tshiki, immobilisé sur son lit, ça me fait pitié rien que d'y penser. }

Les deux ninjas parcouraient donc le village d'Oto de toit en toit, à une allure assez rapide, qui ne promettait pas Arkuz de pouvoir combattre par la suite avec toutes ces forces. Arkuz se remémorait les personnes de l'examen qui avaient finis par disparaître. Ils se rapprochaient désormais de la porte Sud, et pouvaient voir trois autres shinobis au sol non loin de là.

Suite ici


Dernière édition par Arkuz Meto le Ven 12 Mar 2010 - 22:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Mar 23 Fév 2010 - 22:45

Lorsque les deux autres chuunins eurent quitté la pièce, Tshiki se retrouva seul sur son lit, mais presque aussitôt, Ishari Ouyo, le médecin ninja qui s'occupait de lui, pénétra dans la pièce. Le kage se demanda ce qu'il se passait mais l'expression sur le visage d'Ishari était normale, rien de grave.

Ishari - Tshiki-sama, votre père est venu vous rendre visite !

Le shinobi convalescent se redressa d'un bond, il était plus que surprit. Cela faisait déjà deux ans que ses parents s'étaient retirés du village caché pour aller dans un village tranquille sur la côte Nord, mais depuis quelques temps la mère de Tshiki était malade et il se demandait pourquoi son père la laissait seule pour venir le voir. Il fit signe à son médecin de le faire entrer, et celui-ci alla le chercher. Une minute après, son père entra avec un grand sourire et se précipita au chevet de son fils.

Eshi Ketsueki - Tshiki ! Ouf tu n'as rien de trop grave, j'ai eu peur quand on m'a dit que tu étais à l'hôpital, depuis le temps que je ne t'ai pas vu, alors ça y est tu es chuunin comme moi ! Bon sang ce que je suis fier, il ont peut-être eu raison de t'accorder ce rôle de kage, j'ai vu que c'était un peu la pagaille en ce moment dans le pays, mais tu t'en sortiras bien, tu as ça dans le sang, haha !

Tshiki n'avait pas eu le temps d'assimiler le flot de parole de son père en son entier, il essayait encore de détacher les différentes phrases.

- Oui je vais bien ne t'en fais pas, je vais rester quelque temps à l'hôpital mais je ne risque rien. Il semble que je sois chuunin en effet, il parait que les survivants de l'attaque sont considérés comme de bons ninjas, nous avons pourtant faillit à la protection de ceux qui nous accompagnaient... Bref, et vous de votre côté, maman va bien ?

Eshi - Elle est toujours clouée au lit, cette maladie semble assez grave au final, capable d'immobiliser un junin tel que ta mère, je n'en revient pas !

L'ancien shinobi alla prendre une chaise et s'assit aux côtés de son fils, tous les deux étaient heureux de se retrouver. Tshiki appela un médecin et lui demanda de ne pas le déranger sauf pour quelque chose d'important. Père et fils discutèrent longuement, une fois que les nouvelles étaient prises, quelque chose trottait dans la tête du jeune kage, à laquelle il pensait depuis son combat dans les plaines.

- Papa, que sais-tu au sujet des portes de chakra ?

Eshi - Mmh ? Eh bien, je ne m'y connais pas vraiment, j'ai quelques notions de part les cours que je donnais à l'académie mais j'imagine que tu en sais plus que moi, je ne peux pas t'aider. Aurais-tu l'intention de les déverrouiller ?

- En fait la première porte s'est ouverte d'elle-même lors d'un de mes derniers combats, je n'ai rien fait pour mais cela m'a permit de vaincre mon adversaire. J'aimerais donc apprendre à maîtriser cette arcane et aller plus loin.

Eshi - Je suis désolé mais je ne peux pas t'aider, néanmoins sache que c'est une technique dangereuse, il serait même peut-être préférable que tu ne cherches pas à l'apprendre. Tu vas trop loin avec ton corps Tshiki, ton état actuel en est la preuve. Écoutes, je suis désolé mais il faut que je sois rentré avant ce soir, j'ai déjà laissé ta mère toute la journée, ne nous fais plus de frayeurs, d'accord ? Je suis désolé de ne pas pouvoir rester plus longtemps. Allez je t'aime fiston, passe nous voir quand la situation se sera stabilisée, ta mère sera très contente.

Le shinobi sourit à son père et lui lança un "à la prochaine" chaleureux. "Quand la situation sera stabilisée"... Cela risquait de durer un moment, Tshiki profita bien de la silhouette de son père avant qu'elle ne disparaisse dans l'encadrement de la porte. Une dizaine de secondes après, il aperçut une ombre dans ce même encadrement et...

Ombre - Konoha.

L'ombre avança et se révéla être Ishari, le médecin de Tshiki.

Ishari - Le Hashimontonkou est à l'origine une arcane interdite développée par Konoha par les plus grands maîtres du taïjutsu. Si vous cherchez des renseignements précis, c'est là-bas qu'il faut aller. Je suis médecin ninja, il est important pour nous de nous renseigner sur le système de chakra. Mais comme l'a dit votre père, c'est une technique dangereuse, c'est pour cela qu'elle est interdite. Tshiki-sama, votre métabolisme est fragile, vous risquez gros avec cette technique. Je doute que vous puissiez jamais dépasser la troisième porte. Cependant l'ouverture des trois premières portes confère déjà une énorme puissance, voila pourquoi je pense que vous devriez quand même tenter d'apprendre cette technique.

Tshiki était étonné, il savait qu'Ishari était un bon shinobi, mais il n'avait qu'une vingtaine d'année, pourtant il avait l'air de vraiment s'y connaître. Cependant c'est autre chose qui avait surtout étonné le kage.

- Ishari, tu nous as écouté ?

Ishari - Vous êtes resté longtemps, je pensais que votre père était déjà parti et c'est pourquoi je venais vous apporter d'autres papiers de la part du conseil. Je me suis rendu compte que vous discutiez encore et j'allais donc repartir sur mes pas mais j'ai entendu que vous parliez des portes de chakra, je suis désolé Aatokage-sama.

Ishari semblait réellement gêné de son intrusion, mais Tshiki lui était quand même reconnaissant de l'avoir éclairci.

- Bon, ce n'est pas grave, en tout cas je te remercie, je penserais à aller à Konoha lorsque la situation du village sera redevenue normale, en attendant je dois rester ici à rien faire, j'enrage, impossible de me rendre utile !

Ishari - Eh bien en réalité... Je crois que vous pouvez faire quelque chose, mais je doute que vous en soyez content.

Cela avait éveillé la curiosité de Tshiki, Ishari connaissait-il quelque méthode secrète pour le guérir ? Le kage allait enfin pouvoir se rendre utile ! Mais lorsque Tshiki regarda vers le médecin, intéressé, celui-ci lui désigna les dossiers qu'il avait apporté, et le kage descendit de son nuage... Vu l'épaisseur du dossier, il en avait pour des heures et des heures.

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神


Dernière édition par Tshiki Ketsueki le Jeu 4 Mar 2010 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Ven 26 Fév 2010 - 10:43

Suite de

Hashino devança Arkuz afin d'aller à l'hôpital, et le shinobi de la foudre réfléchit un moment : qu'est-ce qu'il allait faire à l'hôpital, pas vraiment besoin de soin, mais seulement de repos et aussi de... Arkuz aperçut un restaurant dans lequel une seule personne était assise et dévorait ce qui avait l'air de succulent ramens.

{ Hôpital ? Ramens ? Hôpital ? Non, ramens ! }

Affamé, il ne put s'empêcher d'aller lui aussi s'installer dans le restaurant, et puis après tout, Tshiki pouvait bien l'attendre quelques minutes de plus. Il demanda donc le double de la portion qu'il prenait à son habitude. Il ne fit que quelques bouchées de son plat avant de se demander s'il n'avait pas manger trop rapidement car il avait désormais mal au ventre.
Peu importait, il était rassasié et allait bientôt pouvoir passer une bonne nuit de sommeil. Mais avant, cela, il se dirigea vers l'hôpital, à petit pas, monta les escaliers, et enfin arriva dans le bureau de Tshiki. En rentrant, il aperçut que ce dernier était toujours dans un piteux état et lança des gros yeux à la pile de livres qui se trouvaient devant l'aatokage.


{ C'est décidé, je ne deviendrais jamais kage. Rien que ces bouquins me donnent envie de vomir, quoique c'est peut-être à cause de ce repas rapide... }

Arkuz prit le temps de s'asseoir avant d'adresser la parole à Tshiki.

- Je dois dire que vos craintes ce sont révélées exactes. Ils étaient environ huit il me semble, nous en avons neutralisé au moins quatre d'entre eux et les autres ont pris la fuite. De notre côté, l'un des genin a été blessé mais il se remettra très vite. Quant à Hashino, il était à court de chackra en nous soignant Izuka et moi, c'est pourquoi il est allé à l'hôpital. Quant à moi, j'ai seulement besoin de repos.

Il s'interrompit en raison des ballonements que lui fesaient subir son ventre, et à cela s'ajouta un petit baillement qu'il essaya de cacher.


Dernière édition par Arkuz Meto le Ven 12 Mar 2010 - 22:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Ven 26 Fév 2010 - 14:22

Tshiki remplissait des papiers depuis une ou deux heures lorsqu'Hashino revint à l'hôpital, on l'amena directement dans la chambre qui faisait à la fois office de salle de soin et de bureau du kage. La venue de ce shinobi signifiait que l'attaque avait déjà eu lieu, sinon pourquoi aurait-il quitté son poste ? Hashino paraissait très faible, il avait réellement besoin de repos. Il effectua un rapport de mission bref et concis. L'attaque avait donc été repoussée. Le kage savait qu'il devait laisser le chuunin pour qu'il se repose mais il avait néanmoins une question.

- Où sont les autres ?

Hashino - Les deux gennins sont déjà arrivés ici un peu avant moi, le combat était trop dangereux ; Arkuz doit être sur la route, et Izuka se charge d'envoyer des forces à la porte Sud pour qu'elle ne reste pas sans défense.

- Très bien, merci Hashino, il faut que tu ailles te reposer maintenant.

Le chuunin exténué acquiesça avec un sourire, reconnaissant au kage de ne pas lui poser plus de questions, puis deux médecins le prirent en charge et l'emmenèrent dans une autre chambre.

Peu après, c'est Arkuz qui arriva, il paraissait en meilleure forme mais avait cependant lui aussi besoin de se reposer après les évènements. Le jeune shinobi s'assit sur l'une des chaises disponibles.

Arkuz - Je dois dire que vos craintes se sont révélées exactes. Ils étaient environ huit il me semble, nous en avons neutralisé au moins quatre d'entre eux et les autres ont pris la fuite. De notre côté, l'un des gennin a été blessé mais il se remettra très vite. Quant à Hashino, il était à court de chakra en nous soignant Izuka et moi, c'est pourquoi il est allé à l'hôpital. Quant à moi, j'ai seulement besoin de repos.

- Oui, j'ai reçu Hashino peu avant, il m'a déjà expliqué tout ça ne t'en fais pas. Merci d'avoir prit part à cette mission, tu devrais aller te reposer maintenant, une longue journée t'attend demain...

A son tour, Arkuz fut prit en charge par un médecin qui l'emmena à une chambre vide où il pourrait se reposer autant qu'il le voudrait.

Le kage, qui se retrouva donc seul dans sa chambre, se mit alors à parler sans interlocuteur.

- Que penses-tu de ce shinobi de la foudre ? Il est intéressant n'est-ce pas ? Certes il parait être un ninja bien moins expérimenté que certains du village comme toi ou Izuka, mais je pense qu'il pourrait faire de grandes choses.

Une voix - Je n'ai pas bien pu l'observer, mais j'aurais bien l'occasion de le faire demain, pendant notre mission dans les plaines.

Cette voix qui avait répondu à Tshiki provenait de la fenêtre de la chambre, plus précisément du toit de l'hôpital. Le ninja à qui elle appartenait s'introduit alors dans la pièce par la fenêtre ; il s'agissait de Zoku Nushi, le chuunin qui avait accompagné le kage lors de leur exploration des plaines de l'Ouest. C'était un puissant maître du katon qui, même s'il n'était pas aussi droit dans la vie ninja qu'Izuka, possédait un grand dévouement en celle-ci, et savait faire les bons choix en tant que chef d'équipe.

Zoku - Je devrais commencer à préparer les provisions, nous risquons de passer plus d'une journée dans les plaines...

- Bien, dans ce cas je ne te retiens pas plus longtemps, tâche d'être ici demain à dix heures. Et aussi, désolé de ne pas pouvoir vous accompagner, si je n'avais pas été dans cet état j'aurais participé à la mission, espérons que cela ne vous pénalisera pas.

C'est alors le médecin de Tshiki qui intervint, adossé à l'encadrement de la porte.

Ishari - Hé oui Aatokage-sama, la prochaine fois, évitez de saccager votre propre corps ! Bonne chance, Zoku, cela ne sera pas une mission facile.

Zoku - Je le sais bien héhé, si je suis blessé tu t'occuperas de moi ?

Ishari esquissa un sourire, Tshiki aussi, puis enfin Zoku, avant de disparaître d'un bond dans la fenêtre. Ishari laissa ensuite le kage après avoir rapidement vérifié sa circulation de chakra, et ce dernier se remit à remplir des dossiers. Le soir venu, il s'endormit assez tôt, il avait bien l'intention de se reposer un maximum pour être aussi utile que possible lorsqu'il pourrait de nouveau agir. Le lendemain, il se réveilla vers neuf heure, Zoku était déjà là, accroupi sur le rebord de la fenêtre, avec six parchemins d'invocation accrochés à sa ceinture, plus quatre autres accroché à un sac à dos en bandoulière, le chuunin n'avait pas lésiné sur les moyens. Tshiki demanda alors à un ninja médecin d'aller réveiller Arkuz et de le lui envoyer, les ordres de missions allaient pouvoir être donnés !

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神


Dernière édition par Tshiki Ketsueki le Jeu 4 Mar 2010 - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Ven 26 Fév 2010 - 20:33

- Oui, j'ai reçu Hashino peu avant, il m'a déjà expliqué tout ça ne t'en fais pas. Merci d'avoir prit part à cette mission, tu devrais aller te reposer maintenant, une longue journée t'attend demain...

Fatigué de parler, Arkuz fit seulement un geste affirmatif de la tête et se leva alors qu'il venait de s'asseoir. Il était content de pouvoir partir dès maintenant, la parlotte était pour lui quelque chose de très ennuyeux par moment. Il fit un signe d'aurevoir à Tshiki avant d'être guidé par un médecin d'Oto. Il lui montra son lit et Arkuz ne put s'empêcher de se jetter dedans en voyant à quel point il semblait confortable. Etonné, le médecin lui fit une grimace mais le shinobi de la foudre avait déjà fermé les yeux. Quoiqu'à vouloir dormir, Arkuz ne réussit pas à trouver le sommeil, déjà deux heures qu'il pensait, ce qui l'empêchait de dormir. Il essaya de faire le vide dans son esprit et parvint à s'endormir quelques minutes plus tard, ou peut-être quelques heures, la notion de temps lui était floue la nuit. En tout cas, il ne put se réveiller naturellement, quelqu'un le secouait depuis un bon moment. Il finit par se réveiller et aperçut devant lui plusieurs médecins qui s'apprêtaient à lui lancer un sceau d'eau à la figure. Cependant, il se dépêcha de s'habiller avant de demander au médecin de la veille ce qu'il se passait. C'est alors qu'il se souvint les deux mots les plus horribles que Tshiki lui avait dit : "longue journée". Comme si ce n'était pas assez, le médecin lui dit froidement qu'il avait un quart d'heure de retard et qu'une mission l'attendait. Il se pressa d'aller voir Tshiki, obligé de le faire.

{ Il ne vaut mieux pas que je laisse paraître ma fatigue à Tshiki, il compte sur moi. Allez je dois me motiver ! }

En entrant, il vit comme il s'y attendait l'aatokage, mais aussi un shinobi du son à ses côtés, Arkuz fit quelques pas rapides et prononca un "Excusez-moi" bas afin de ne pas perdre plus de temps. Ses paupières étaient lourdes, très lourdes, c'est pourquoi il fit un long sourire à Tshiki les yeux fermés avant de le regarder avec sérieux.


Dernière édition par Arkuz Meto le Ven 12 Mar 2010 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Jeu 4 Mar 2010 - 18:24

Lorsqu'Arkuz et le médecin pénétrèrent dans la pièce, le médecin semblait énervé du retard du shinobi de Kumo. Tshiki et Zoku lancèrent un sourire franc au ninja qu'ils attendaient, qui paraissait être sur le point de s'endormir. Une fois que le médecin se fut retiré après que Tshiki l'ait remercié, Zoku se plaça aux côtés du chuunin de la foudre, ils faisaient maintenant tous deux face à l'Aatokage, prêts à recevoir leurs ordres de mission. Arkuz semblait maintenant à peu près réveillé alors Tshiki prit la parole.

- Zoku Nushi, Arkuz Meto, vous êtes ici en tant que shinobis appartenant à une même alliance, vous allez aujourd'hui effectuer une mission décisive pour le pays de l'art, qui doit être prise avec le plus de sérieux possible. Vous êtes deux chuunins réquisitionnés pour une mission de rang A !

Pensant qu'Arkuz pouvait ne pas réellement apprécier d'être placé sur une mission aussi dangereuse et importante qui ne concernait pas directement son village, Tshiki continua son discours.

- Ce rang A n'est pas attribué pour les risques de morts qu'elle implique, car elle ne vous entrainera pas dans des combats ; c'est une mission d'espionnage. En effet nous sommes presque sûrs de la position du campement de nos ennemis ! Les analystes du village pensent en effet que tout vient du Sud-Ouest. Vous allez donc vous y rendre en passant par la porte Sud, car leur planque est surement située plus au Sud qu'à l'Ouest. Une fois que vous aurez trouvé le campement, surtout ne vous faites pas repérer ! Vous devez rester cachés et observer leurs moindres faits et gestes. La mission pouvant se montrer relativement longue, il est nécessaire que vous y soyez bien préparés.

A ce moment là, Tshiki désigna tout l'équipement dont disposait Zoku à sa ceinture et sa bandoulière. Les parchemins qui y étaient disposés contenaient nourriture, eau, plusieurs habits et même des toiles de tentes.

- Malgré que cela paraisse évident, je préfère signaler que vous ne devez pas allumer de feu, sans quoi l'ennemi vous verrait immédiatement, restez donc le mieux cachés possibles, et ne vous immaginez pas que vous êtes invisible la nuit, c'est peut-être le moment où ces bandits feront le plus attention ! Je comptes sur vous, vous devez partir en une heure au maximum, la mission ne peut pas attendre, je vous souhaites bonne chance, préparez-vous bien, et ne faites pas de folies ! Dispersion !

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Mer 10 Mar 2010 - 17:21

En rentrant, Arkuz s'aperçut qu'il était le dernier rentré, ce qui ne fut pas une grande surprise. En tant que ninja de Kumo, ses compagnons allaient peut-être penser que protéger le village d'Oto n'était pas une des ses priorités. Or, il était convaincu qu'il devait prouver le contraire, mais dans une position comme celle-ci, il préféra garder le silence. L'aatokage fit son discours comme ce à quoi Arkuz s'y attendait, mais les derniers mots le surprirent : une mission de rang A !
Un tel rang devrait, en règle générale, être attribuée à des ninjas plus qualifiés, plus expérimentés que deux chunin. C'est pourquoi il s'interrogea, content d'un côté que Tshiki lui donne sa confiance à travers cette mission, effrayé de l'autre par le poids de cette mission, et la situation dans laquelle il se retrouverait si c'était un échec. Ce rang le troubla mais c'était sans compter sur les explications de Tshiki :


- Ce rang A n'est pas attribué pour les risques de morts qu'elle implique, car elle ne vous entrainera pas dans des combats ; c'est une mission d'espionnage. En effet nous sommes presque sûrs de la position du campement de nos ennemis ! Les analystes du village pensent en effet que tout vient du Sud-Ouest. Vous allez donc vous y rendre en passant par la porte Sud, car leur planque est surement située plus au Sud qu'à l'Ouest. Une fois que vous aurez trouvé le campement, surtout ne vous faites pas repérer ! Vous devez rester cachés et observer leurs moindres faits et gestes. La mission pouvant se montrer relativement longue, il est nécessaire que vous y soyez bien préparés.

Rassuré, Arkuz ne put l'être que quelques secondes car il ordonna ensuite la dispersion, juste après d'avoir précisé que les deux ninjas ne devaient pas établir de feu ou tout autre chose pouvant révéler aux ennemis leur présence. Le ninja de la foudre sortit de la salle une vingtaine de secondes après son coéquipier, qu'il ne connaissait pas d'ailleurs. Ils se fixèrent une heure de rendez-vous aux portes sud d'Oto, Arkuz devait donc prévoir un certain temps d'avance pour les atteindre.
Il eut l'occasion de se baigner pendant quelques minutes dans une source chaude afin de se relaxer et prépara ensuite son sac, qu'il remplit de quelques parchemins qu'il venait de recevoir, ainsi que de quelques armes.
Il retrouva Zuko aux portes Sud sans trop de retard et ils prirent la route indiquée dès lors...


Suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Dim 4 Avr 2010 - 22:00

C'était le début du troisième jour de Tshiki à l'hôpital, il avait envoyé Zoku et Arkuz en mission périlleuse, mais avais néanmoins réussi à trouver le sommeil rapidement, son corps en avait besoin pour se ressourcer, et ce malgré l'inquiétude. Le kage se réveilla donc vers midi, et si l'inquiétude n'avait pas empêché son sommeil, une fois éveillé il se demandait s'il n'avait pas fait une erreur. A peine une minute après son réveil, Ishari entra dans la chambre, et Tshiki ne lui laissa même pas le temps de dire bonjour :

- Ishari, serait-il possible que je sorte dés aujourd'hui de l'hôpital ?

Ishari - Aatokage, vous savez bien que c'est impossible, vous devrez rester ici encore au moins cinq jours. Vous pensez à Zoku et ce shinobi de Kumo n'est-ce pas ? Il faudra pourtant vous y faire, sans doute ne reviendront-ils pas avant deux jours.

Après l'annonce des cinq jours qui lui restait à passer dans cette chambre, Tshiki n'avait plus écouté les paroles d'Ishari que d'un oreille inatentive. Cependant le ninja médecin avait vu juste : le Ketsueki s'en voulait de ne pas pouvoir aller aider les deux ninjas. Tshiki n'en pouvait plus de se sentir si inutile, lui qui d'habitude était si actif... Pourquoi cela arrivait-il maintenant, alors que le village avait le plus besoin de lui ? Le jeune shinobi bouillonait de l'intérieur. Une telle épreuve ne devrait jamais être imposée à un ninja. Ishari sentait la rage du kage mais cela n'empêchait pas que ce dernier avait l'obligation de se reposer s'il voulait être utile après. Le médecin laissa donc Tshiki calmer sa colère en exécutant ses tâches d'Aatokage.

Deux heures plus tard, se mordant toujours les doigts en remplissant quelques papiers et distribuant quelques missions, Tshiki fut plus que surpris par l'annonce de l'arrivée de Zoku et se posa une multitude de questions. Pourquoi un retour si précoce ? Avaient-ils été repérés ? Avaient-ils récoltés des informations ? Où était Arkuz ? C'est là que Zoku entra dans la pièce. Tshiki fut alors rassuré par le regard du shinobi qui, même s'il exprimait de la détresse, laissait deviner qu'Arkuz allait bien. Le kage comprit que son interlocuteur avait beaucoup à lui dévoiler, et que cela ne pouvait attendre, il mit donc les papiers qu'il était en train de remplir de côté et invita Zuko à s'asseoir, le compte-rendu de mission commença.

Zoku apprit à Tshiki ce qu'il avait entendu durant la mission, dans les moindres détails : le compte-rendu dura près de vingt minutes. Le kage apprit ainsi la présence de cinq ennemis dans le village et l'attaque qui allait avoir lieu sur Oto dans, apparement un ou deux jours. Sitôt que Zoku eut terminé, Tshiki appela trois ninjas pour traquer les infiltrés, Izuka et deux autres chuunins arrivèrent moins de trois minutes après. Le Ketsueki jaugea alors Zoku du regard mais celui-ci était trop épuisé, les trois nouveaux venus devraient se débrouiller sans aide supplémentaire. Après les ordres de mission, Zoku partit se reposer dans une chambre de l'hôpital, les trois autres chuunins partirent traquer les ennemis, et Tshiki se retrouva seul. Il se demanda alors où était Arkuz, et c'est alors que celui-ci entra à son tour dans la pièce, accompagné d'Ishari.

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Jeu 8 Avr 2010 - 21:32

Une première pour Arkuz, cette mission d'espionnage, néanmoins bien qu'ils aient pu réunir des informations, Zoku et lui devraient faire en sorte de ne prendre aucun risque la prochaine fois... Ils ont été chanceux de pouvoir revenir à Oto sans soucis. Mais une fois revenu à Oto, Arkuz pensait à tout autre chose, son esprit était vide en ce qui concernait les missions, guerres et autres. Il se balladait tranquillement, et après avoir trouvé le magasin qu'il jugeait le meilleur, il décida d'y aller faire un tour afin d'y prendre des munitions pour ce qui l'attendait. Il aurait aimé après ça être rentré chez lui dans sa cabane et sauter sur son lit si confortable. Après cette longue mission, il avait besoin d'un peu de repos et également quelques soins, c'est pour cela qu'il décida d'aller faire un tour à l'hôpital.
Cet endroit était assez vide pour une fois, mais Arkuz ne prit pas la peine de le remarquer et se dirigea directement vers une salle de soins. Ici il entra dans la pièce et s'étala sur le lit dont il rêvait depuis un bon quart d'heure. L'infirmière fut premièrement étonnée, mais elle se contenta de lui appliquer les premiers soins à plusieurs endroits du corps.


- Vous n'auriez pas quelque chose à manger, qui pourrait me donner un peu d'énergie ?

Infirmière~Je dois avoir ça...

- Apportez en moi plusieurs s'il vous plaît.

Durant la conversation brève, l'infirmière avait un visage de plus en plus étonné. Une fois de plus, elle ramena simplement quelques sortes de pillules Arkuz qui les prit avant de se sauver en échappant de sa bouche un bref 'Merci'. En quelques sortes joyeux, Arkuz voulut se renseigner quant à ce que lui avait donné l'infermière : "Pillule énergétique, ne pas en ingérer plus de deux par jour, sous peine de ressentir de gros besoins de dépenses.
L'écriture était trop petite, Arkuz ne prit donc pas la peine de lire plus loin que les deux premiers mots et avala les cinq pillules qu'il avait en main.


{ Au fait... Je crois que j'étais censé aller voir Tshiki, oui je crois bien... Bon, il ne pourra rien faire d'autre que de m'attendre dans l'état qu'il est ... huhu }

Mais ne sachant quoi faire, Arkuz courrut bêtement à toute vitesse vers la chambre de Tshiki alors qu'il en était bien loin. Il avait étrangement besoin de se dépenser... et il arriva rapidement et aperçut même Zoku qui venait de rentrer dans une chambre d'hôpital. Il était désormais à quelques mètres de la chambre de l'aatokage "handicapé" mais il vit alors Ishari, le médecin personnel de Tshiki.

Ishari~Ah... Arkuz ! J'imagine que tu venais faire ton rapport à Tshiki mais Zoku a été légérement plus rapide que toi...

- Oui, j'étais venu pour ça... Mais je vais tout de même le voir, j'aimerais tout de même savoir ce qu'il compte faire à propos de ces bandits et les informations que nous avons récoltées.

Ishari~Bien sûr.

Ishari le conduit jusqu'à la chambre et ils entrèrent tous deux, Arkuz ferma la porte et se retourna vers Tshiki qui était dans un état presque aussi piteux que la dernière fois qu'il l'avait vu.

- Tshiki-sama, content de voir que tu as l'air d'aller mieux...Ishari m'a informé que Zoku avait fait le rapport de notre mission. Je suis donc venu pour, euh, oui, pour savoir ce que tu comptais faire, surtout face à leur attaque qui devrait bientôt avoir lieu. J'aimerais seulement savoir si tu es confiant, mais également si tu avais l'intention d'agir et d"organiser une mission d'attaque sur ces bandits qui se réfugent à Konoha.

Son discours était légèrement peturbé car il ne savait plus trop ce qu'il était venu faire, et pensait qu'il était plutôt ici parce qu'il voulait bouger, et c'est d'ailleurs ce qu'il avait fait tout au long de son discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Sam 17 Avr 2010 - 20:29

Juste après le départ de Zoku, Arkuz fit son entrée avec Ishari. Dés les premières paroles d'Arkuz, Ishari lui lança un étrange regard et sorti de la salle d'un pas pressé. Lorsque le ninja de Kumo eut terminé tout son discours perturbant, ce fut au tour de Tshiki de lui lancer un regard étonné. Malgré sa surprise, le shinobi affaiblit se redressa contre le dossier de son lit et tâcha de répondre à son ami :

- Hum, eh bien je n'ai pas encore réellement eu le temps de réflechir à ce que nous allions faire pour contrer leur attaque, mais il me semble que nous ne pouvons rien faire de mieux que bien nous positionner en attendant leur future attaque massive, nous n'avons pas le temps d'aller demander de l'aide à Kumo, qui est de toute façon affaiblit depuis l'attaque de l'examen. Non, tout ce que nous pouvons faire est de croire en nous.

Malgré l'assurance que Tshiki affichait, il bouillonait intérieurement depuis que Zoku lui avait apprit l'existence de cette future attaque. Il ne pourrais même pas défendre son village, et cela lui était insoutenable. Pour éviter de trop penser à cela, il complêta sa réponse.

- Quant aux cinq bandits qui se sont infiltrés, j'ai déjà envoyé trois de nos ninjas à leur recherche et, Arkuz, je me demandais si...

Alors que le kage allait proposer à Arkuz de rejoindre les autres chuunins dans la traque des bandits pour les assurer, Ishari revint dans la pièce et assena un coup concentré en chakra dans le dos du shinobi de Kumo. Ce dernier ouvrit les yeux en grands, et lorsque ceux-ci devinrent presqu'entièrement blancs, il s'évanouit. Ishari le rattrapa avant qu'il ne tombe au sol ; il était allé demander à l'infirmière qui avait donné les pillules à Arkuz les raisons de son comportement étrange, et lorsqu'il avait comprit, il était revenu en vitesse : ces pillules augmentaient la circulation de chakra pour que l'énergie se régénère. Mais Arkuz avait prit trop de pillules et la vitesse de circulation du chakra risquait de détériorer son système circulatoire. Ishari l'avait donc immobilisé pour éviter cette trop grande et dangereuse circulation.

Après de brèves explications, Tshiki laissa faire le médecin lorsque celui-ci emmena Arkuz dans une autre pièce pour l'allonger. Les trois autres chuunins devraient se débrouiller sans aide supplémentaire... Le kage ne tenait plus, il se leva totalement. Cela faisait bientôt trois jours qu'il était allongé, il eut donc un courte baisse de tension, puis il fit quelques pas. Il parvint à aller jusqu'à la cafétéria de l'hôpital et demanda un grand bol de thé. Tshiki avait bien sûr renoncé à l'idée qu'il avait eut d'aller aider ses trois amis, s'il avait du mal à marcher ce n'était pas la peine de songer à se battre, mais il avait besoin de se prouver à lui même qu'il était capable de quelque chose. Une dame lui servit son bol, et Tshiki l'attrapa pour ensuite retourner dans sa chambre. Mais dans le couloir qui y menait, il compris pourquoi les médecins refusaient qu'il se lève : il ressentit une vive douleur dans chacun de ses tenketsu, cria et faillit s'écrouler, mais il fut retenu par la dame qui l'avait servit, elle avait remarqué sa démarche titubante et l'avait suivi, sachant que cela allait arriver. Peu après, Ishari arriva en courant et ramena le kage dans sa chambre avec l'aide de la dame. Une fois Tshiki allongé, elle put retourner à son oeuvre. Ishari fixait le kage, et ce dernier se sentait ridicule. Il put néanmoins boire la moitié de son bol qui n'avait pas totalement débordé pendant la chute, et cela suffit à son réconfort. Ishari lui annonça alors qu'Arkuz allait bien mais qu'il devrait rester immobilisé toute la nuit. Quant à Tshiki, il allait attendre cinq jours, mais une fois qu'ils seraient passés, il serait plus actif que jamais.

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Ven 23 Avr 2010 - 13:43

Sautant dans tous les sens, Arkuz fut stoppé net par le médecin qu'il n'avait même pas aperçut. Il se réveilla quelques minutes plus tard et ne pouvait presque pas bouger, il réussit seulement à lever légèrement sa tête pour voir Ishari assis sur son lit. Le shinobi de la foudre se sentait désormais mou et sans forces, un état qui lui faisait penser à celui de Tshiki...

- Pourquoi je suis ici...

Ishari ~ Ne fais pas cette tête là, je suis arrivé à temps pour t'arrêter, je te signale que ton système circulatoire était en danger, ces pillules là sont à consommer avec modération.

Arkuz sourit bêtement car les derniers mots du médecin lui faisait penser à l'alcool...Il était décidement dans un état pitoyable, et il demanda une heure après cela, s'il pouvait quitter l'hôpital, se sentant un peu mieux. Le médecin lui interdit formellement, il était sûr qu'Arkuz ne pouvait bouger et qu'il devait passer la nuit ici, nouvelle qui le frustra, puisqu'à cause de ses bêtises, il ne pourrait pas venir en aide à Oto... Il se dit qu'il demanderait ce qu'il y a marqué sur l'étiquette, la prochaine fois qu'il prendrait ce genre de pillules.
Ishari quitta la pièce et le ninja de la foudre se trouvait seul désormais, il ne trouvait pas le sommeil. Presque immobile, il ne pouvait changer de position pour trouver celle qu'il préférait. Il mit beaucoup de temps avant de s'endormir. La nuit lui parut plutôt longue, car il était à moitié réveillé par moment, en raison de certaines douleurs dans ses membres.
Une fois le soleil levé, Arkuz fut réveillé par une mouche, qui était venu se poser sur son bras, il essaya de la tuer d'un mouvement assez vif de son autre bras mais ne réussit pas, bien que rétablit, il n'avait pas une grande forme. La mouche se posa de nouveau sur Arkuz, cette fois-ci sur son bras, ce qui commença à l'agacer. Elle revenait sans cesse sur lui, et bientôt Arkuz s'empara de ciseaux dans un tiroir à côté de son lit, et esssaya d'embrocher la mouche. Son énervement continua jusqu'à ce qu'il ait l'idée de se lever pour ouvrir la fenêtre, afin que la mouche sorte.
Deux secondes après, un infirmier entra dans la pièce, et fut surpris de voir sur les murs divers outils plantés. Il regarda vivement Arkuz en attente d'explications.


- Ah euh, oui, c'est que, il m'arrive d'être somnanbule...

Arkuz sourit à l'homme qui dut tout enlevé, avant d'examiner l'état du ninja. Il annonca qu'Arkuz pouvait partir, mais qu'il ne fallait pas qu'il combatte avant au moins un jour, histoire de reprendre un peu de sa forme. Deçu de cela, Arkuz sortit en marchant avec un peu de mal, et se dirigea jusqu'à la chambre de Tshiki. Il s'arrêta juste devant, en espérant trouver quelque chose à lui dire quant à ce qui c'était passé hier.

- Ha oui, ça, ces bandits, je n'avais même pas vu qu'ils utilisaient du poison, j'aurais du être plus vigilant. Ha non, Ishari a du lui dire ce qui c'était passé...il faut que je trouve une bonne excuse dans ces cas-là...Je mangeais mes ramens quand quelqu'un m'a donné cela, alors...Non plus, il doit savoir que c'est l'infirmière qui me les a donné.

Après avoir un peu réfléchi, Arkuz rentra dans la pièce, et lanca, le plus sérieusement possible "Quels sont les ordres, Tshiki-sama ?". Cette réplique allait sûrement paraître étrange, par rapport à son comportement de la veille, mais aussi pour quelqu'un qui ne doit pas partir en mission ce jour-ci.


Dernière édition par Arkuz Meto le Lun 10 Mai 2010 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Mer 28 Avr 2010 - 13:14

Tshiki n'arrivait pas à dormir, c'était déjà la troisième nuit qu'il passait à l'hôpital, et pas une n'avait put être tranquille. Celle-ci était particulièrement difficile, le shinobi savait que cinq bandits étaient disséminés dans tout le village, cette fois, Oto courait donc un réel risque. Au moins, c'était la nuit et les civils étaient plus ou moins en sécurité chez eux, mais qu'en était-il des trois chuunins qu'il avait envoyé ? Le kage avait passé la nuit à tendre l'oreille en quète de bruits de combat, il n'avait rien entendu.

Ce n'est qu'à l'aube, alors qu'un rayon de soleil caressait doucement les cernes qui s'étaient à présent formées sous les yeux de Tshiki, qu'il se passa enfin quelque chose ; la porte s'ouvrit brusquement, faisant monter d'un bond l'adrénaline du kage. Celui-ci avait déjà empoigné le kunaï qui était posé sur sa table de chevet lorsqu'il vit qu'il avait à faire à Ishari, Izuka, et Seijaku, l'un des chuunins qui avait été dépêché avec Izuka pour la traque. Tshiki put constater quelques blessures légères sur Izuka et Seijaku, mais ce qui le frappa le plus fut l'absence du troisième chuunin qu'il avait envoyé.

- Où est Gisei ?

Dés qu'il eut posé cette question, le Ketsueki vit les visages de ses trois interlocuteurs se renfrogner. Cela lui suffit pour comprendre, mais il voulait quand même une réponse précise, il espérait que ce n'était pas si grave que ça. Il attendit donc jusqu'à ce qu'Ishari lui réponde finalement.

Ishari - Parmi les forces ennemies, il y avait un ninja médecin. Gisei a combattu contre lui, il a réussi à lui infliger de sévères blessures, si bien que personne n'a pensé à aller l'aider, mais finalement l'ennemi a utilisé une technique qu'aucun n'avait jamais vu, ils m'ont dit qu'elle ressemblait vaguement à un scalpel de chakra. Avec cette lame de chakra, le médecin a tranché les jambes de Gisei. Cela ne l'affecta pas physiquement. Pas pour le moment en tout cas... Mais en fait, puisque c'est moi qui ai tenté de soigner Gisei après qu'Izuka a achevé le médecin ennemi, j'ai pu constater les dégats : toutes les cellules sur la trajectoire de la lame ont déperrie, et cela se propageait aux cellules proches. Ne sachant pas comment arrêter le processus, j'ai demandé à faire amputer Gisei des deux jambes, je pense... non, j'espère que c'était la bonne solution. Il est actuellement au sous-sol de l'hôpital en traitement intensif, un médecin est en permanence à côté de lui pour qu'il ne ressente pas la douleur, et il a en plus prit des drogues qui le rendent presque indolore. Pour le reste de la mission, cela a été difficile, mais ils ont réussi.

Tshiki avait en gros compris, et même s'il voulait continuer à se renseigner sur Gisei, il comprit qu'Ishari avait voulu changer de sujet en parlant de la réussite finale de la mission. Il voulu alors savoir ce qu'il était advenu des bandits, mais il demanda plutôt le rapport de mission complet.

Après quelques minutes à expliquer où les bandits avaient été, les chuunins apprirent enfin à Tshiki que deux d'entres eux étaient morts, qu'un autre s'était échappé avant qu'ils ne le débusquent - ils étaient sûrs qu'il n'était plus au village - et que les deux derniers étaient retenus prisonniers, l'un aux geôles du village, et l'autre à l'hôpital car il avait de très sévères blessures. Il fallait les interroger dans la journée car l'attaque massive rapportée par Zoku et Arkuz était prévue pour le lendemain. Lorsque Tshiki dit cela, Seijaku acquiesça et partit prévenir les geôliers.

- Maintenant, reste encore à déterminer ce qu'ils faisaient là où ils étaients... Peut-être ont-ils posé des pièges à notre intention ? Qu'en pensez-vous ?

Pendant une heure, les trois chuunins rassemblés dans la pièce du kage discutaient à propos des intentions que les ennemis avaient placé dans cette mission. Ils n'arrivaient pas à une déduction claire et savaient qu'ils devraient aller enquèter sur le terrain. Izuka se préparait à partir y enquèter lorsque la porte s'ouvrit brusquement, manquant de peu de lui fracasser la tête. C'est Arkuz qui fit son entrée en déclarant haut et fort :

Arkuz - Quels sont les ordres, Tshiki-sama ?

Tshiki eut un sursaut, mais, se remettant de ses émotions, il lança un simple regard à Ishari qui, le comprenant immédiatement, acquiesça. Le kage, rassuré, dit alors au shinobi de Kumo :

- Arkuz, accompagnes Izuka dans sa mission, vous serez plus efficaces à deux. Ne t'inquiètes pas, ce n'est pas une mission physique, en tout cas à priori... Allez-y maintenant, Izuka aura le temps de t'expliquer en chemin.

Les deux chuunins en mission partirent d'un pas rapide vers le Nord-Est de la ville, où se situait le dojo d'Oto, l'endroit où deux des bandits avaient été débusqués. Après un petit examen de l'état de Tshiki, Ishari le laissa tranquille, il allait plutôt bien, il n'avait plus besoin que de trois ou quatre jours à l'hôpital.

Une fois seul, le kage revint intérieurement sur ce qui était arrivé à Gisei. Il s'en voulait un peu car il était resté dans un lit pendant tout ce temps, cela commençait à lui monter à la tête, mais il se calma : il avait prit des résolutions, et il les tiendrait.

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Lun 10 Mai 2010 - 23:14

Ce n'est qu'un moment après être rentré dans la pièce qu'Arkuz aperçu plusieurs chunin aux côtés de l'aatokage toujours aussi immobile. Le ninja de Kumo baissa les yeux et se rapprocha des autres afin de s'en sentir plus proche, car il avait le sentiment d'avoir interrompu quelque chose. Il remarqua d'ailleurs une expression peu ordinaire sur le visage de Tshiki, qui devait sûrement avoir un rapport avec le sujet dont les ninjas parlaient. Quoiqu'il en soit, Arkuz ne fit pas un geste de plus et écouta attentivement Tshiki.

- Arkuz, accompagnes Izuka dans sa mission, vous serez plus efficaces à deux. Ne t'inquiètes pas, ce n'est pas une mission physique, en tout cas à priori... Allez-y maintenant, Izuka aura le temps de t'expliquer en chemin.

Comme d'habitude, personne ne discute les ordres de Tshiki-sama, surtout quand c'est la seule fonction qu'il lui reste. Les deux ninjas s'éxécutèrent donc en sortant rapidement de l'hôpital. Arkuz avait déjà reconnu Izuka, ninja d'Oto avec lequel il avait partagé une mission il n'y a pas si longtemps. Comme prévu, ce dernier lui conta brèvement ce qui c'était passé lors de leur mission avec un ton banal tel qu'un sérieux ninja l'aurait fait. Sa voix changea lorsqu'il en vint à Gisei, passage qu'il décrit de façon plus précise. Arkuz ne pouvait alors que se sentir mal, et c'était sûrement la cause du visage de Tshiki. Il prit d'ailleurs conscience qu'il avait sa part de culpabilité à ce propos, car s'il avait pu participer à la mission, il aurait peut-être fait équipe avec Gisei et la mission aurait eue une tournure différente, le ninja de Kumo ne put que s'en vouloir de ne pas avoir lu la notice des pillules énergétiques qu'il avait avalé, action bête de sa part qui avait peut-être causé cela à Gisei. Il était troublé par ce qui lui était arrivé, si bien qu'il ne savait même pas où les deux camarades se trouvaient. Il s'excusa auprès de Izuka à propos de Gisei et revint à la mission qu'on leur avait confié, ils arrivaient bientôt au dojo d'Oto. Une fois arrivé, Arkuz se focalisa sur sa mission, pour ne pas s'en vouloir par la suite, et proposa après une petite réflexion :

- Séparons-nous, ces cinq bandits ne sont pas n'importe qui pour qu'on leur ait confié cette dangereuse mission, je pense donc que s'il y a des pièges ou quoique ce soit, il sera difficile de trouver. Aussi séparés, nous couvrirons plus de territoire.

Izuka acquiesça simplement, en partant dans une direction opposée à celle d'Arkuz. Il semblait plus perturbé qu'Arkuz à propos de Gisei, mais le shinobi de la foudre ne voulait plus y penser. Errant près du dojo d'Oto, il était maintenant à la recherche de quoique ce soit qui puisse avoir un rapport avec ces bandits : un objet, des explosifs, des pièges ou autre. Après une longue marche et aucun résultat, Arkuz décida de changer de méthode et d'interroger tous les habitants qui vivaient dans le coin.

- Cinq hommes ensemble, plutôt mystérieux, ils devaient cacher qu'ils étaient ninjas et n'étaient pas d'ici ?

Telle était la vague description des fameux bandits qu'il répétait à toutes les personnes sur son chemin, mais il se demandait si c'était la description la plus appropriée car peut-être que les cinq bandits s'étaient séparés pour éviter d'être repérés. Il continuait malgré cela ses interrogations et le fait que personne ne lui donne de réponse positive le désespérait. Il arriva dans un hôtel et posa la question à la jeune femme de l'accueil et celle-ci lui dit avoir vu il y a deux jours des hommes qui correspondaient exactement à la description d'Arkuz, elle lui dit qu'ils avaient toujours une chambre réservée pendant quelques jours. Il s'empressa de demander la numéro de chambre que la jeune femme lui donna sans réfléchir, mais elle refusa de lui donner les clefs pour qu'il rentre comme cela. Arkuz décida de ne pas se justifier par crainte de faire peur au village et aussi par perte de temps, surtout qu'il était pressé de voir s'il pouvait trouver quelque chose.
Il fit donc mine de sortir de l'hôtel et bondit sur le toit, puis trouva une fenêtre ouverte par laquelle il réussit à pénétrer, il se dirigea vers la chambre indiquée sans se faire remarquer et enfonça "délicatement" la porte. Il fouilla toutes les pièces bien que celles-ci étaient très vides : il réussit à trouver deux pauvres kunais dans un tiroir, et à part ça quelques affaires qui ne l'intéressaient pas.
Il ne pouvait partir bredouille, aussi il regarda plus amplement si un détail ne lui aurait échapé, et c'est après une bonne dizaine de minutes qu'il trouva, cachés dans un oreiller, des plans qui ressemblaient forts à des plans d'attaques sur Oto. Fier de lui, il les prit et repartit par une des fenêtres le plus discrètement possible.
Il se dirigea ensuite vers le dojo, point de rendez-vous qu'Izuka et lui s'étaient fixés afin de se retrouver, il arriva avec du retard mais il avait au moins quelque chose.
Avant tout, Izuka s'assura si Arkuz jugeait qu'il n'y avait rien d'autres à trouver, et ils partirent ensuite vers l'hôpital. Izuka lui aussi avait fait sa part du travail, il expliqua rapidement au shinobi de la foudre qu'il avait trouvé plusieurs explosifs et pièges à plusieurs endroits stratégiques qui correspondaient à un étrange symboles sur les plans qu'Arkuz avait entre les mains.

Une fois arrivés et essouflés, les deux ninjas marchèrent tranquilement jusqu'à la chambre de Tshiki et entrèrent sans frapper. Arkuz commença et raconta ce qu'il avait trouvé en donnant les plans trouvés, puis Izuka en fit de même. Ils ne pouvaient qu'être fiers d'eux mais Arkuz n'osait pas le montrer, il avait toujours Gisei en tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Mer 19 Mai 2010 - 12:39

Pendant la mission des deux chuunins, Tshiki avait pensé à Gisei. Sa carrière de ninja n'avait plus de sens maintenant qu'il avait été amputé, et le kage s'en sentait coupable. Ces bandits-ninjas ne payaient rien pour attendre, ils avaient déjà fait trop de mal et devaient payer pour cela. Qu'en était-il des autres villages ? Depuis le saccage de l'examen par Kiri, Tshiki n'avait pas eu de nouvelles des grandes nations ninja. Kiri était-il d'ailleurs vraiment le responsable de cette attaque ? Il pouvait très bien s'agir d'une mise en scène orchestrée par les mêmes bandits-ninjas qui attaquaient Oto. Peut-être même ces bandits étaient-ils en train d'attaquer tous les autres villages également ! Tshiki se posait beaucoup de questions, certainement trop même. Il devait pour le moment se focaliser sur le sort d'Oto, et se renseignerait quant aux autres villages cachés une fois que les bandits seraient repoussés, si toutefois le village était encore là une fois la bataille finie...

Le pessimisme de Tshiki commençait à l'énerver lui-même, et il s'empara de quelques feuilles à remplir pour éviter de trop penser. En moins d'une demi-heure, il avait déjà rempli un bon paquet de documents, et lorsqu'il voulut en prendre un autre sur la large table de chevet un bois qui était à côté de son lit, il s'apperçut qu'il avait tout rempli. Cela faisait trois jours qu'il était coincé dans une chambre sans autre loisir que de signer des papiers, et il avait ainsi put terminer toutes les affaires du village, malgré le fait qu'il ait été absent pendant un long moment avant de revenir au village, le shinobi n'en revenait pas. Il était heureux d'en avoir fini avec ça, mais il se privait ainsi de son seul loisir, et les mauvaises pensées commençaient déjà à lui revenir. Il passa alors en revue toutes les choses qui n'avaient pas de lien avec Gisei ou l'avenir d'Oto.


{Je me demande quand Arkuz va repartir à Kumo, il ne pourra pas rester ici éternellement, il a ses devoirs envers son village, c'est bien dommage mais je pense qu'il viendra bientôt me dire au revoir. J'espère que Kumo s'est bien remit de la catastrophe de l'examen, d'ailleurs, ont-ils élu un nouveau Raikage après la disparition de Taroshi Ychuro ? Il faudra que je me renseigne. Mmh, papa m'a dit que maman allait un peu mieux, l'air marin du Nord d'Aato doit lui faire du bien, il faudra aussi que je leur rende visite à tous les deux un de ces quatres. Quand j'aurais du temps libre, il serait aussi bon que j'aille à Konoha pour me renseigner sur les diverses portes de chakra. Il faudrait aussi que je fasse un tour à l'académie d'Oto voir si nous avons des éléments prometteurs, après tout je dois assurer l'avenir du village ! Enfin... s'il y en a un.}

C'était dur pour Tshiki de ne pas penser à ce qui lui importait le plus, il se plongea dans des pensées diverses et révassa ainsi pendant près d'une heure. C'est alors qu'Arkuz et Izuka revinrent de leur mission. Le bilan était plutôt positif, les ennemis avaient sans doute l'intention d'activer les explosifs lors de leur offensive prévue, c'était une bonne chose qu'ils aient été neutralisés, et cela pouvait même être une encore meilleure chose, car les bandits ne pouvaient pas savoir que les explosifs avaient été retirés, ils allaient sûrement attaquer vers ce quartier lors de l'attaque. Le kage savait déjà qu'il allait renforcer la défense du quartier Nord-Est. L'optimisme revenait à petits pas, Oto devait commencer à se préparer dés maintenant. Le kage continua alors dans ses idées :

- Arkuz, je suis content que tu aies pu aider le village malgré ton état, mais il faut que tu continues à te reposer pour être en forme lors de leur véritable offensive. Izuka, je sais que tu commences à fatiguer, mais je voudrais que tu fasses une dernière chose : les explosifs collectés sont peut-être activables à distance par le chakra s'il s'agit d'un jutsu, dans ce cas les ennemis n'auront pas à aller les activer sur place, et ils les activeront même s'ils ne sont pas sûrs qu'ils sont toujours en place, dans le doute, et sans vérifier. Si c'est le cas, les bombes exploseront si nous les gardons avec nous. Cependant, je ne pense pas qu'il faille les détruire, nous pouvons les utiliser contre eux ! J'aimerais que tu places ces explosifs sur le chemin qui lie leur campement à Oto, ainsi si mon hypothèse est exacte, il y a des chances qu'ils s'explosent eux-mêmes. Il ne faut cependant pas être sûrs de ce coup, qui n'est valable que si ces bombes s'activent réellement à distance, donc camoufle-les bien afin qu'ils ne puissent pas les récupérer pour leur compte.

Tshiki était un peu embrouillé et avait du mal à s'expliquer, mais Izuka semblait avoir compris, il acquiesça et sortit de la chambre, il ne restait alors plus qu'Arkuz, qui devait se reposer pour être remis totalement des pillules. Le kage lui fit un sourire pour lui montrer qu'Oto allait s'en sortir, même s'il n'en était pas vraiment sûr lui-même. Le troisième jour de Tshiki à l'hôpital touchait à sa fin, la quatrième nuit pouvait commencer. L'attaque des bandits était prévue pour le crépuscule du quatrième jour...

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Arkuz Meto
ND-Graphiste
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 23
Grade : Chuunin
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Sam 22 Mai 2010 - 11:10

Arkuz commençait à se mettre à la place de Tshiki, à force de le voir allongé comme toujours à chaque fois qu'il venait lui rendre visite. Il se rappela d'ailleurs d'un combat amical des deux genin à l'époque... Ce n'était qu'un bon souvenir même si Arkuz avait senti que Tshiki était supérieure. Cet examen, une catastrophe pour de nombreux ninjas...Même le kage du village de Kumo avait disparu, alors qu'Arkuz le connaissait plutôt bien et commençait même à s'y attacher. Mais le fait de penser à toute la souffrance qu'ont pu endurer nombre de ninjas n'allait rien changer, aussi la motivation de devenir plus fort était grandissante chez le Meto. Il eut une pensée pour les ninjas de son village, qu'il avait un peu "abandonné", notamment à sa famille dont il n'avait pas eu de nouvelles depuis quelques temps... Ces pensées le furent songer d'ailleurs qu'il devrait sûrement bientôt revenir, même si l'aide à Oto était pour le moment sa priorité.
Il se concentra tout de même afin d'écouter Tshiki même si celui-ci avait déjà commencé son discours. Il remarqua que l'aatokage avait déjà réfléchi à propos des explosifs et avait mis au point une stratégie intéressante.
Il fut content également d'apprendre que Tshiki lui laissait un repos, plutôt mérité, et dont il avait grandement besoin, la veille de l'attaque des bandits, surtout qu'il s'était bien épuisé durant sa mission. Arkuz renvoya au kage le sourire d'espoir qu'il avait montré avant de sortir de sa chambre d'hôpital.
Sur la direction de la sortie de l'hôpital, il croisa une infirmière qu'il avait déjà vu lors d'un repos ou autre, et celle ci lui proposa de passer la nuit ici.


- Non merci, pour une fois, je ne suis ni malade, ni blessé, ni quoique ce soit, alors autant que j'en profite.

Il partit sur ces mots et retrouva le beau centre-ville d'Aato, qu'il appréciait de plus en plus. Cependant, il n'avait jamais eu un bon sens de l'orientation, aussi il se demanda où se trouvait l'hôtel le plus proche ou autre endroit où il pouvait passer la nuit tranquillement.
Il trouva tout de même un restaurant qui lui semblait très allèchant, aussi il ne put s'empêcher de s'y arrêter pour déguster de la bonne nourriture. Une fois les papilles satisfaites, il demanda au chef du petit restaurant de lui indiquer un hôtel, et suivit ses instructions jusqu'à finalement en trouver un. Il prit une petite chambre et demanda qu'on le réveille au plus tôt le lendemain.
Il réussit - chose plutôt rare depuis plusieurs jours - à passer une nuit très agréable sans se réveiller, et se réveilla même dix minutes après que quelqu'un du personnel tentait de le faire lever. Il se prépara rapidement et sortit de l'hôtel après l'avoir payé, se demandant premièrement où se trouvait l'hôpital.
Mais il ne fit appel à personne cette fois-ci, il trouva un plan de la ville qui l'aida à se retrouver. Une fois arrivé, il remarqua la présence de nombreux ninjas qui venaient sûrement dans le même but qu'Arkuz.

Il s'aperçut en rentrant dans la chambre de Tshiki qu'il y avait déjà plusieurs ninjas qui chuchotaient entre eux, et le shinobi de la foudre dit un petit "Content de vous revoir" à quelques ninjas qu'il avait reconnut. L'heure du combat approchait...


{ Je vais sûrement particper à la mission la plus importante d'Aato depuis longtemps, il va falloir que je sois présent autant physiquement que mentalement, et que je prenne des risques s'il le faut...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshiki Ketsueki
ND-Administrateur
avatar

Nombre de messages : 677
Age : 23
Grade : Chuunin / kage
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   Mar 1 Juin 2010 - 11:32

Tshiki s'était réveillé tôt ce matin. Malgré le stress qui l'occupait, il avait réussit à compléter sa nuit et à maximiser son temps de sommeil réparateur, il était ainsi éveillé à sept heures du matin, en parfaite forme. Le rassemblement des shinobis du village était prévu à neuf heures, ce qui laissait du temps à Tshiki pour réfléchir. Pendant ces deux heures, il organisa tout dans sa tête, fit des plans sur papier, complétait ses idées de la veille. Son cerveau était plus actif que jamais et ainsi, tout était à peu près clair dans sa tête avant l'arrivée des neuf heures. Ce fut à huit heure cinquante-cinq, alors qu'il avait fini ses plans depuis déjà plusieurs minutes, qu'on tapa à la porte. Ishari fit son entrée et demanda au kage si les ninjas déjà présents pouvaient entrer dés maintenant. Tshiki opina du chef et ce furent plusieurs dizaines de ninjas qui tentèrent alors de pénétrer dans la petite chambre, en vain. Ishari déclara alors que beaucoup d'autres ninjas étaient également devant l'hôpital à attendre les ordres. Arkuz arriva dans la pièce à cet instant, et Ishari demanda à tout le monde d'aller devant l'hôpital : c'était Tshiki qui allait se déplacer pour venir à eux. Pour une fois qu'il avait une autorisation de se lever, et même qu'il le devait, Tshiki ne se fit pas prier. Aidé par Ishari pour se lever et pour marcher jusqu'au hall de l'hôpital, il fut surpris de constater que près d'une centaine de ninjas était en place. Tous les ninjas du village avaient été réquisitionnés, et même les espions qui se trouvaient d'habitude dans les autres pays avaient été rappelés à Oto. Les ninjas en mission ces derniers jours avaient eu le temps de revenir, et personne n'avait été envoyé trop loin depuis. La quasi-totalité des effectifs d'Oto se trouvait là, et le kage de ce beau village s'en vit fort rassuré. Il n'avait pas réellement douté, mais avait eu peur des pertes que l'a bataille aurait engendré, cette fois, ils allaient être abassourdis par tous ces shinobis prêts à livrer bataille au péril de leur vie. Il restait encore à organiser les troupes de façon à être le plus efficaces, et les réflexions de Tshiki s'avérèrent efficaces. Il avait même considéré un nombre de ninja moins grand et pouvait donc désormais renforcer les positions qu'il avait à la base jugé plus faibles. Il fallut presque une heure pour donner à chacun ses ordres, mais les bandits allaient ainsi rencontrer plus de difficultés que jamais : Oto était prêt à les recevoir.



EN RAISON DU TEMPS QUI NOUS MANQUE, NOUS NE DETAILLERONS LA GRANDE BATAILLE D'OTO QUE PLUS TARD, NOUS PASSONS DIRECTEMENT AU VOYAGE VERS KONOHA. LA BATAILLE SERA DONC DECRITE LORSQUE LE TEMPS NOUS MANQUERA MOINS Wink.
Voici donc la suite la plus récente pour le moment, même si elle fait déjà un grand saut dans le temps !
Suite ici

_________________
Tshiki Ketsueki, Cha no Inshuka, le buveur de thé
Chi no Seishin, l'Esprit du Sang
血の精神
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninja-dream.nicetopics.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un séjour à l'hôpital   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un séjour à l'hôpital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour à l'hôpital d'Iziz
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ninja Dream :: Aato no kuni, le pays de l'art :: Centre-ville d'Oto-
Sauter vers: